Sollazzo chante Francesco Landini, l’organiste de Florence – 27 juin – Festival de Beaujeu

L’ensemble Sollazzo, à la réputation internationalement reconnue, donnera au public du Festival de musique médiévale des sires de Beaujeu, un merveilleux concert de clôture, le dimanche 27 juin à 17 heures en l’église de Beaujeu.

A propos du programme

De son vivant déjà, la renommée de Francesco Landini était telle qu’il était devenu presque un mythe: on racontait qu’il était capable de faire cesser le chant des oiseaux en jouant de son petit orgue portatif, il était célèbre pour sa poésie, pour ses idées et ses vues sur le monde, et l’on retrouve même son noms dans des registres de payements qui montrent qu’il était extrêmement bien payé en tant que constructeur et accordeur d’orgues. Mais c’était surtout pour ses talents de compositeur que l’on admirait Francesco « degli Orgahni », « des orgues » comme on l’appelait à l’époque. Sa musique était la plus répandue dans sa ville de Florence, et elle était tellement variée qu’elle plaisait à toutes les couches sociales, de la noblesse aux confréries religieuses et populaires qui défilaient dans les rues, en passant par une classe moyenne puissante et cultivée. Francesco avait seulement cinq ans lorsqu’il perdit la vue suite à une variole. Curieusement, ses textes, qu’il a très probablement écrit lui-même dans de nombreux cas, sont très descriptifs. Les yeux y sont mentionnés tellement de fois qu’ils deviennent un leitmotiv. Parfois ces yeux sont en larmes, mais souvent ils admirent et les descriptions, l’évocation de la lumière et des couleurs sont récurrentes dans son oeuvre. Symboles ou rêves inatteignables d’un poète aveugle? Landini nous laisse un répertoire riche, ou l’on devine une personnalité complexe et forte, de laquelle nous tentons de tracer un portrait dans ce concert.

Francesco Landini, l’organiste de Florence

Adiou adiou douce dame iolie
Creata fusti, cantasi come Questa fanciulla amor
instrumental: Questa fanciulla amor
Conviens a fede
Lasso di donna vana inamorato
Lasso per mie fortuna
Que pena
instrumental: Fortuna ria
Quel sol que raggia
Chosi pensoso
O pianta vaga
Partesi con dolor
instrumental: Tante belleze in questa donna stano
Per allegreza del parlar d’amore
toutes les oeuvres sont de Francesco degli Organi « Landini » (c.1325-2/09/1397)
SOLLAZZO ENSEMBLE
Jonatan Alvarado, tenor
Roger Helou, organetto
Anna Danilevskaia, vielle

Renseignements cyrano.musique@ gmail.com

Cyril Brun

Cyril Brun, musicien, chef d’orchestre, directeur artistique de plusieurs structures et festivals, membre du Conseil d’administration de Beethoven France, docteur en histoire antique, chargé de cours à l’université de Quimper, mais également passionné de bon vin et de bonnes tables.

Une pensée sur “Sollazzo chante Francesco Landini, l’organiste de Florence – 27 juin – Festival de Beaujeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *